Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

Thomas Collomb, 42 ans, a les yeux qui brillent quand il parle de son métier de cuisinier. De ses convictions en matière de gastronomie, qui doit être respectueuse des produits sélectionnés bio pour la plupart, et 100 % locaux en ce qui concerne les légumes. « Tout ce qui est servi sur nos tables est élaboré dans nos cuisines. On fait tout nous-même y compris le pain et les salaisons », introduit-il. Plusieurs fois dans la conversation, enthousiaste et passionné, il partage des images et formules qui l’ont marqué tout au long de sa carrière. Des mots qui, dits dans la bouche d’un autre, ont résonné en lui et font ce qu’il est aujourd’hui : un chef complet, sensible et dur à la fois, qui a besoin de nouveaux défi s très régulièrement pour se sentir exister.
A la Rôtisserie du Chambertin, à Gevrey qu’il a lancé en 2014, il est donc cuisinier, boucher, charcutier, boulanger, pâtissier… « Mon professeur de cuisine m’avait dit, un bon chef doit être comme un médecin généraliste : spécialiste en rien, mais efficace dans tout ! »