Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

Sébastien Bras, sacré « créateur de l’année » par Omnivore

Clémence Rouyer, journaliste par

Publié le 7 mars 2016

Si 2016 sera très certainement l’année de la cuisine végétale, elle sera aussi celle de Sébastien Bras. A 44 ans, le chef triplement étoilé du restaurant Le Suquet à Laguiole, fils du légendaire Michel Bras, vient d’obtenir le titre le plus prestigieux décerné par l’Omnivore World Tour, celui de « créateur de l’année ».

Sébastien Bras, chef du restaurant triplement étoilé Le Suquet à Laguiole sacré

Sébastien Bras, chef du restaurant triplement étoilé Le Suquet à Laguiole sacré « créateur de l’année » 2016 par Omnivore_© Anthony Florio

Entre les Bras, la cuisine est bien plus qu’un métier, c’est une véritable histoire de famille qui a commencé il y a plus d’un demi–siècle avec mémé Bras, la grand-mère paternelle de Sébastien. Enfant de la balle, le laguiolais évolue sous le regard précurseur de son père qui lui confie les rênes de la Maison Bras en 2009. Avec sa femme Véronique, ils construisent alors leur univers composé d’une cuisine saine et locavore nourrie de « petits riens » qui deviennent de grands plats d’exception.

Pour Luc Dubanchet, fondateur d’Omnivore, cette récompense vient souligner « l’éclosion d’une cuisine » qui « ancre son sillon dans le végétal pur, la puissance aromatique des légumes, des pollens et le viandard – qui n’a rien d’indélicat – d’un foie gras ou d’une pièce d’agneau de l’Aveyron. C’est une cuisine neuve, profonde, profuse, en prise directe avec Laguiole, l’Aubrac et l’aridité », est-il précisé dans le communiqué.

Vous souhaitez véritablement savoir qui est Sébastien Bras ?

Retrouvez notre Grand Format de 42 pages sur le chef cuisinier dans Arts & Gastronomie #15.

Sortie en kiosques à partir du jeudi 10 mars 2016.

Autre découverte Omnivore, celle du chef Michele Farnesi sacré « révélation de l’année » à la tête de son restaurant Dilia (Paris 20). Formé par de grands noms de la gastronomie italienne comme Massimo Bottura (l’Osteria Francescana), il rejoint ensuite l’hexagone et rejoint Sven Chartier au restaurant Saturne. Il continue ensuite sa route chez Thoumieux aux côtés de Jean-François Piège, Heimat et Roseval avant de voler de ses propres ailes. Pour Omnivore, il se distingue par «  sa capacité à remettre le goût en question et à dézinguer la monotonie d’une cuisine qui se duplique un peu trop à Paris. »

> 13 chefs, 10 récompenses, voici le palmarès 2016 complet signé Omnivore :

  1. LE CRÉATEUR : Sébastien Bras (Bras, Laguiole)
  2. LA RÉVÉLATION : Michele Farnesi (Dilia, Paris)
  3. L’OUVERTURE : ex-aequo Frédérick Boucher & Michael Mas (Gravity, Paris) et Maurizio Zillo (A mère, Paris)
  4. LA JEUNESSE : Sugio Yamaguchi (Botanique, Paris)
  5. LE REPAIRE : David Loyola (Aux Deux Amis, Paris)
  6. LE PÂTISSIER : Yann Tranchant (Neva Cuisine, Paris)
  7. L’HÔTE : Xavier Lacaud (Clown Bar, Paris)
  8. LE PROCHE : James Lowe (Lyle’s, Londres)
  9. LE LOINTAIN : Eduardo Garcia (Maximo / Lalo Mexico, Mexico)
  10. LES SOURCEURS : Alex Cruz& Cyril Gonzales(Société Orignal, Montréal)