Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

Saint-Vincent tournante 2015 sur le chemin des moines…un retour aux sources innovant!

Arts & Gastronomie par

Publié le 5 janvier 2015

page-DbMag

Si au commencement, Dieu créa le ciel et la terre, en Bourgogne ce sont ces serviteurs les moines de l’abbaye de Cîteaux qui transformèrent une terre ingrate en sol fertile, des vignes insignifiantes en nectar des Dieux … pardon, de Dieu.

 

Sur le chemin des moines

En choisissant cette thématique pour la Saint Vincent 2015, le comité d’organisation rend hommage au rôle essentiel des moines cisterciens dans le développement de la vigne en Bourgogne.

Comme le rappelle Vincent Barbier, Grand Maître de la Confrérie des Chevaliers du Taste-Vin (1) : « Entre Gilly-lès-Cîteaux et Vougeot : on est en plein pays cistercien ! Les moines de Cîteaux ont planté les vignes du Clos de Vougeot et ont construit les châteaux du Clos Vougeot et de Gilly les Cîteaux. »

Si la vigne existe depuis l’Antiquité, ce sont les moines de l’abbaye de Cîteaux qui ont donné toutes ses lettres de noblesse à ce terroir qui aujourd’hui produit les vins parmi les plus exceptionnels du monde. Le génie de ces hommes de Dieu tient d’abord en leur labeur sans relâche de cette terre fainéante mais aussi à leur grande clairvoyance dans leur approche géologique et scientifique du cépage, créant la notion de clos, de terroirs sur cette terre prédilection : le Clos Vougeot (2).

 

Peau neuve pour cette 71è édition

Pour la 1ère fois, le président du comité d’organisation est une femme : Elisabeth Vincent (3). « C’est une Saint-Vincent très particulière. Quand les années précédentes, les équipes avaient 18 mois pour se préparer, nous n’avons eu que 9 mois pour nous organiser ».

En effet le village viticole de Volnay qui devait accueillir la Saint Vincent a dû se désister après un nouvel épisode de grêle.

Autre innovation, contrairement aux précédentes années où l’on dégustait des Villages, des 1ers crus et des grands crus, 2015 fera un focus sur les appellations régionales, entrée de gamme des vins de Bourgogne.

Certains y voient un hommage rendu à nos terroirs. D’autres s’interrogent : pourquoi le fleuron de la Bourgogne, le Clos Vougeot n’est pas mis en avant ? Surtout que l’on fête les 900ans de la première cuvée des moines au Clos de Vougeot. Cela aurait été un plus grand hommage encore que de déguster ce grand cru, fruit de la finesse et de l’opiniâtreté des moines cisterciens !

Le grand public, les amateurs qui chaque année se déplacent en nombre -40 000 personnes lors de la Saint Vincent 2014 à Saint Aubin – feront-ils le déplacement pour goûter du Bourgogne générique ?

Mais le comité d’organisation réserve au public une surprise que l’on ne dévoilera pas !

 

Christian Bernard

 

(*) Autrefois propriété des moines de l’abbaye de Cîteaux, le château du clos Vougeot appartient depuis 1944 à la confrérie des chevaliers du taste-vin.

 

(1)    Lien hypertexte vers « Interview de Vincent Barbier, Grand Maître de la Confrérie des Chevaliers du Taste-Vin »

(2)    Lien hypertexte vers « Terre de prédilection : le clos Vougeot »

(3)    Lien hypertexte vers « Elisabeth Vincent, Première dame de la St Vincent »

 

LA SAINT-VINCENT TOURNANTE Créée en 1938 par la confrérie des chevaliers du taste-vin, la Saint-Vincent tournante est une fête viticole bourguignonne, placée sous le signe de Saint-Vincent, Saint patron des vignerons. Chaque année au mois de janvier, dans un village différent, cette fête populaire permet aux vignerons de se rassembler autour de leurs bannières dans un esprit de solidarité et d’entre-aide, à l’image des confréries du moyen-âge.