Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

MuséoParc Alésia ouvre une nouvelle page de son histoire

par

Publié le 12 février 2021
Le MuséoParc Alésia s’offre une nouvelle scénographie C’est sans aucun doute l’un des événements phares de cette année 2021. Le célèbre site de la bataille d’Alésia change l’exposition permanente, en place depuis son inauguration en 2012.

Rien, il ne reste plus rien de l’exposition permanente installée depuis la création du MuséoParc Alésia. Elle est rangée dans les cartons, pour laisser place à la nouvelle scénographie, plus accessible, plus interactive, plus ludique et plus proche des visiteurs. Cette décision fait suite aux changements des attentes du public, à l’évolution de la médiation culturelle de ces dix dernières années, et à la volonté de présenter les collections trouvées sur le site d’Alésia. Le MuséoParc qui n’a pas peur des défis, va donc écrire une nouvelle page de son histoire et présenter sa nouvelle scénographie en juin 2021, sous la conduite du Conseil Départemental, maître d’ouvrage et financeur du projet.
Le département tient à conserver la mémoire de ce pan de notre histoire, en créant le MuséoParc Alésia et en valorisant le site archéologique et ses collections gallo-romaines. Le nouveau parcours permanent proposera une véritable immersion à la fois au coeur du siège d’Alésia mais aussi dans la vie gallo-romaine.
Pour se faire, la nouvelle exposition fera la part belle aux collections (près de 600 pièces) trouvées sur le site, jamais exposées jusqu’ici!

Alésia gallo-romaine@Agence Clémence Farrell
Alésia gallo-romaine@Agence Clémence Farrell

Les dernières technologies pour briser les clichés et faire revivre les collections.

La nouvelle scénographie va s’appuyer sur l’architecture circulaire qui symbolise l’encerclement des Gaulois par les Romains, en suivant les grandes baies vitrées qui ouvrent sur l’oppidum et plongent naturellement les visiteurs dans l’histoire.
Dans cette coursive qui donne accès à huit espaces contextualisés, une frise du temps interactive accompagnera la déambulation. Ponctuant cette frise, des niches abriteront des bustes en réalité augmentée de César, de Vercingétorix et de Napoléon III (le premier à entreprendre des fouilles sur le site) qui commentent, chacun à leur manière, l’histoire d’Alésia.

soldats + kinect@Agence Clémence Farrell

Le visiteur pourra regarder mais aussi toucher. Objets sonores, bac à fouille numérique, mur magique et autres dispositifs seront installés pour interagir avec le visiteur. Les dernières technologies empruntées de divers domaines, comme les jeux vidéo par exemple, enrichiront le contenu et serviront l’histoire. Plusieurs vitrines en réalité augmentée permettront d’apporter un nouvel éclairage sur des objets méconnus. Un guide, incarné par une archéologue, délivrera les clés de compréhension des objets, du Néolithique à nos jours, tout au long du parcours. La bataille d’Alésia ne sera pas oubliée puisqu’un nouveau dispositif visuel sera diffusé pour retracer les forces en présence et le siège de la fameuse bataille.

Les Mandubiens@Agence Clémence Farrell
Les Mandubiens@Agence Clémence Farrell

La première véritable rencontre avec les Gaulois se fera de manière tout aussi décomplexée et inattendue, à l’aide d’une fresque audiovisuelle panoramique consacrée aux clichés. L’idée est de s’adresser aux visiteurs d’aujourd’hui et de partir de ce que les visiteurs connaissent de cette période de l’histoire, pour battre en brèche les «fake-news».

Les visiteurs pourront également se défouler dans un combat grandeur nature en manipulant virtuellement des armes gauloises ou romaines, devant un grand écran interfacé à un système de détection de mouvements de type Kinect.
Dans ce parcours muséographique, qui se plaît à intriquer les dispositifs pour mieux faire toucher du doigt l’histoire, des silhouettes animées se glisseront sur les cimaises afin de rendre plus vivants leurs propos : l’artisanat, le commerce, les échanges, etc. Ils mimeront l’activité associée aux objets présentés juste au-dessous et apporteront de la vie.

« C’est une belle opportunité et une chance pour notre site,
Michel Rouger Marc Frot qui fêtera ses 10 ans en 2022. »

Michel Rouger, directeur du MuséoParc Alésia

Avec l’Archéologie en fil rouge, tout l’enjeu du projet de la nouvelle scénographie au MuséoParc Alésia est de mettre en regard les collections et la très longue période d’occupation humaine du site (du Néolithique à nos jours).

Gardant une part importante pour la période du Siège, cette nouvelle présentation permettra de comprendre pourquoi Vercingétorix se réfugie à Alésia, quel peuple gaulois est installé sur le mont Auxois à son arrivée, que devient Alésia après le siège de César…

Cette scénographie permettra en particulier de valoriser les collections et de présenter un florilège d’objets gallo-romains de l’agglomération qui se développera du Ier au IIIe siècle, permettant de faire un pont avec les vestiges visibles sur le site. Un choix de collections difficile devant la richesse archéologique du site d’où la mise en place d’une présentation modulable et amovible afin de pouvoir présenter d’autres trésors dans les années à venir.
Les fouilles récentes seront dévoilées en priorité pour l’ouverture de 2021 car ce projet a été construit avec les scientifiques présents sur le terrain aujourd’hui, avec la collaboration de l’UMR/ArteHIS et Paris 1/Panthéon-Sorbonne. Le but de ce projet est de révéler l’histoire d’Alésia à Alise-Sainte-Reine et de mettre l’accent sur les fouilles en créant un nouvel écrin pour les collections du site : Alésia, une histoire à suivre…

Vase Alésia, @ Dominique Geoffroy.
cuisine alesia

Et toujours… L’exposition temporaire jusqu’à juin 2021
Dans les cuisines d’Alésia

Une exposition conçue et réalisée par le MuséoParc Alésia, en collaboration avec la Cellule Développement du Site d’Alésia, Conseil départemental de la Côte-d’Or et avec le conseil scientifique de Fabienne Creuzenet, ingénieur d’études en archéologie, Université de Bourgogne, UMR 6298 ArTeHIS. La scénographie est signée Marion Golmard et les illustrations Eloïse Chochois. L’exposition apporte un nouvel éclairage sur l’alimentation gallo-romaine à travers la collection de pièces uniques retrouvées sur le site d’Alésia. On y apprend par exemple que les Romains étaient friands de flamands roses !

virtuel alesia
© virtuel alesia

L’exposition virtuelle consacrée à l’alimentation gallo-romaine
En écho à l’exposition temporaire, l’exposition virtuelle consacrée au même sujet aborde l’alimentation sous un angle très différent. Le visiteur est plongé dans
un univers contemporain et navigue pour découvrir les matières premières et les ustensiles utilisés à l’époque antique. Comme quoi, ouvrir un frigo moderne peut donner envie de croquer l’histoire !

Disponible actuellement en ligne sur www.alesia.com

MuséoParc Alésia
1, route des Trois Ormeaux
21150 Alise-Sainte-Reine
03.80.96.96.23
www.alesia.com