Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

Pommettes hautes, yeux rieurs, sourire charmeur, Christian Lherm parle de sa cuisine avec passion. Une flamme qu’il doit peut-être à ce grand-père qui affectionnait de réunir sa grande famille au restaurant . « Pas de grandes tables, des mâchons ; ça a dû m’influencer. J’aurais adoré lui faire à manger. » Sa priorité ? Le goût. « Je suis très axé sur les saveurs. » La gastronomie a ses bases. Christian Lherm y tient tout en s’imposant de sortir de sa zone de confort avec la complicité de Jérémy Ravier, son second depuis 2015. Le tandem flirte avec les tendances, ose des associations pour palais avertis, comme ce tartare de bœuf et caviar. Pourtant, « il n’y a qu’une cuisine, c’est la bonne », dit le chef, reprenant les mots de Paul Bocuse.