Recettes et reportages au cœur de la gastronomie et de l'art de vivre

Patrick Roger redonne du goût à la sculpture

Clémence Rouyer, journaliste par

Publié le 6 juillet 2015

 

patrick-roger-arnaud--dauphin - Copie

Pour Patrick Roger, la sculpture est un véritable moyen d’expression.

A l’intérieur de cet ouvrage, on y découvre l’univers du sculpteur chocolatier à la fois palpable et impénétrable. A l’aide de ses modelages instinctifs, quasiment sauvages, Patrick Roger a trouvé son moyen d’expression et de défendre parfois, des causes qui lui tiennent à cœur. Ce qui est le cas de Corinne, l’Orang-outan qui a été réalisé à la suite d’un voyage au Venezuela durant lequel le chocolatier s’est rendu compte que l’on coupait des arbres de 500 ans pour planter des cacaoyers. «Pour sauver les végétaux, il est plus facile de sensibiliser l’opinion sur les animaux, d’où l’Orang-Outan », nous confie-t-il.

Très apprécié pour sa malléabilité, le chocolat s’improvise comme une véritable pâte à modeler qui, une fois mise en forme se fige dans le temps grâce au travail de fonderie qui va permettre au chocolatier de pérenniser ses œuvres. Selon ses envies, il choisit alors la matière –bronze, bois, etc.- ou encore la couleur de son œuvre qui saura à coup sûr lui apporter la singularité recherchée. A travers ses 150 images signées Michel Labelle, Hughes Dubois et Laurent Dupont, Patrick Roger nous prouve bel-et-bien que l’art est définitivement une affaire de goût.

La Sculpture a du goût

Patrick Roger Editions

Préface Catherine Chevillot, directrice du musée Rodin

Texte Jean-Marc Dimanche

Sortie prévue fin septembre 2015