LYON-LONDRES » Rencontre entre la maison Sève et Jaguar

Le patissier Richard Sève et un collaborateur posent auprès du coupé Jaguar Type F devant sa boutique de Champagne au Mont d'Or.

Richard Sève et un collaborateur posent auprès du coupé Jaguar Type F

UN PEU D’HISTOIRE
Gaëlle et Richard Sève sont deux êtres passionnés. Depuis que le couple a repris en 1991, la maison de qualité existant Richard sève en train de patisser le dessert Lyon-Londre symbole de l'alliance Sève et Jaguardepuis 1905 à Champagne-au-Mont-d’Or, qui deviendra par la suite la première Chocolaterie-Pâtisserie portant leur nom, ils ont su créer leur propre univers gourmand. Leur ligne de conduite? L’importance de l’éthique, de la matière première à sa source, une exigence de qualité toujours plus grande et une innovation perpétuelle se nourrissant des riches racines de la tradition culinaire lyonnaise. Aujourd’hui, les deux époux qui n’ont pas moins de huit vitrines à Lyon et en région lyonnaise sont sur le point de surprendre une nouvelle fois les becs sucrés en initiant un partenariat inédit avec la marque automobile Jaguar ainsi que l’ouverture d’un nouveau lieu de production à partir de la fève de cacao et d’un musée… Du chocolat !

DECRYPTAGE DE LA RECETTE
Crème mousseline aux pralines rouges, gelée au thé Earl Grey, biscuit moelleux aux amandes. Le « Lyon-Londres » est un voyage sans escale entre deux univers de plaisir qui se côtoient.Elaboration du dessert Lyon-Londres imaginé par la maison Sève pour symboliser son alliance avec Jaguar Jaguar, le fabriquant automobile britannique de prestige, et Sève, la maison lyonnaise aux créations délicates. Ce dessert, fruit d’une mûre réflexion entre les deux partenaires, ne laisse rien au hasard. Sa forme, aux courbes féminines et arrondies rappelant «la griffe design» du constructeur anglais, peut aussi suggérer les chapeaux aux couleurs poudrées que porte son Altesse Royale Elisabeth II. Les pralines rouges représentent Lyon, et sans nul doute la tradition un peu chichiteuse mais totalement assumée «so british et old Lyon», tandis que la gelée au thé Earl Grey est une véritable ode à la fraîcheur et à la liberté qui subtilement nous fait penser à une balade en cabriolet Jaguar. Le moelleux aux amandes, socle inconditionnellement gourmand et rassurant, est tout ce que l’on attend de l’habitacle d’un véhicule : un sentiment de confort et de sécurité.

ENTRETIEN AVEC GAËLLE ET RICHARD SÈVE
Comment et pourquoi êtes-vous devenus partenaire Jaguar ?
Gaëlle Sève : «Pour moi, c’est la richesse des rencontres qui crée l’émulation. Dans notre cas, nous étions Richard Sève aime la marque automobile Jaguar et la Type Fvoisins avec la concession Jaguar de Limonest / Champagne au Mont d’Or, et cette rencontre entre gourmands et amoureux du beau et du bon a été naturelle et spontanée. Pour leurs 80 ans, Jaguar a fait appel à nous, en nous demandant une création anniversaire exceptionnelle. Nous avons donc imaginé un gâteau géant au chocolat sérigraphié de l’historique des modèles automobiles et des tablettes de chocolats sur mesure pour les invités. Nous nous sommes véritablement retrouvés dans l’ADN du constructeur anglais. Par essence, nous aimons ce qui est rare, précieux et inspire le respect. En temps que chocolatiers, nous allons « sourcer » nos matières premières partout à travers le monde afi n de trouver les cacaos et les vanilles les plus nobles auprès des populations autochtones avec lesquelles il y a un véritable échange humain et culturel au delà de l’aspect commercial. Nous avons retrouvé ces valeurs communes avec Jaguar. Richard Sève finalise le dessert Lyon-Londres symbole de son alliance à la marque automobile JaguarPour nous, cette marque représente à la fois la tradition, l’histoire et la modernité. Les modèles emblématiques qui me touchent et m’inspirent comme la Jaguar XKSS de 1957 aux formes généreuses ne sont pas démodées par les nouvelles F-Type, qui sont des concentrés d’innovations technologiques. Aussi, à la façon d’un artisan, Jaguar accorde beaucoup d’importance à la sélection des matières premières. Cuir et cacao ne sont pas des produits aussi éloignés que l’on pourrait le penser ! »

Crédit photo : Arnaud Dauphin

En savoir plus : http://www.jaguar-lyon.fr
http://www.chocolatseve.com

Soyez le premier à commenter l'article "LYON-LONDRES » Rencontre entre la maison Sève et Jaguar"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.