Arts & Gastronomie vous donne 10 Bonnes raisons pour passer de bonnes vacances en Bourgogne !

1366616992_bg-body

A bicyclette Moyen de locomotion pour certains, objet de loisir pour d’autres, le vélo est l’élément indispensable pour sortir des sentiers battus. Entre amis ou en famille, c’est près de 800 km de sentiers qui attendent d’être dévalés en deux roues. Situés principalement en Côte d’Or et en Saône-et-Loire, les parcours balisés nous emmènent à la découverte des toits polychromes si chers à la Bourgogne et des villages classés à l’architecture moyenâgeuse. De son côté, la traversée du canal de Bourgogne – avec ses 212 km reliant Migennes à Dijon – est une étape incontournable pour les cyclistes chevronnés. Plus relax, la route des vins vous propose quant à elle un itinéraire au cœur des grands vignobles de Bourgogne. Sur une vingtaine de kilomètres, vous y découvrirez les joyaux de la côte de Beaune, de Pommard à Santenay en passant par Meursault. Une occasion de s’arrêter dans une auberge pour se ressourcer. + Pour plus de plaisir : Pour vous initier à l’oenotourisme, rendez-vous sur l’application Bourgogne Rando Vignes qui offre une balade audio commentée au rythme de vos coups de pédales. Où : Côte d’Or – Saône-et-Loire – Nièvre. @ www.la-bourgognea-velo.com

IMG08365_recadree_escalade_RG

La Bourgogne, un panorama à la verticale Ça grimpe, ça grimpe, ça grimpe…A parfois plus de 50 mètres du sol, les hommes araignée creusent la roche à la recherche de sensations fortes. Vallonnés, les paysages de Bourgogne offrent un terrain de jeu incroyable aux amateurs d’escalade. Et ils sont nombreux à se bousculer en bas des falaises de calcaire : en effet, chaque année plusieurs milliers de pratiquants venus du monde entier se retrouvent sur l’un des seize sites aménagés par la région, mettant ainsi à disposition 1983 voies d’escalade. Parmi les sites historiques les plus prisés, les falaises de Saffres, HauteRoche et Cormot offrent aux grimpeurs de nombreux itinéraires d’ascension, souvent accompagnés d’un panorama d’exception. Ouvert à tous les âges et à tous les niveaux, l’escalade est l’un des rares sports où novices et confi rmés peuvent se côtoyer sur un même site pour des vacances sous le signe de l’entraide, de la performance et du plaisir. + Pour plus de plaisir : Douze murs artificiels sont mis à disposition des plus mordus. Spécialement conçus pour la pratique de ce sport, ils permettent de s’entraîner et de franchir de nouveaux paliers de difficulté en toute sécurité. Où : Côte d’Or et Pays de l’Auxois.

BOURGOGNE_Abbey de Fontenay, France -Ruth Berkowitz

Une promenade hors du temps Région d’art et d’histoire, la Bourgogne regorge de monuments, de villes, de villages et de châteaux à visiter. Si le Musée des Beaux-Arts de Dijon situé dans l’ancien Palais des Ducs de Bourgogne, la « salle des pôvres » des Hospices de Beaune – qui a servi de lieu de tournage au film La Grande Vadrouille – et le village médiéval de Châteauneuf-en-Auxois sont quelques-unes des étapes incontournables de la découverte de la Bourgogne, d’autres édifi ces moins connus vous réserveront bien des surprises. Nichées à l’écart du brouhaha urbain, symbole de l’art roman par excellence, les abbayes de Cîteaux et de Fontenay vous emmèneront au coeur de la vie des moines cisterciens dont l’origine remonte à la fondation de l’abbaye de Cîteaux en 1098. Toujours occupée par des moines, cette dernière se visite et accueille même des visiteurs d’un soir en quête de repos et de dépaysement. Située à l’extrême nord-ouest de la Côte d’Or, l’abbaye de Fontenay – classée au patrimoine mondial de l’UNESCO – vous accueille quant à elle dans une mini-ville en parfait état. Eglise, dortoir, cloître, chauffoir et forge sont quelquesuns des bâtiments à visiter. + Pour plus de plaisir : Descendez un peu plus au sud pour découvrir d’autres chefs d’œuvres de l’art roman parmi lesquels l’abbaye de Cluny, construction la plus prestigieuse de l’Europe médiévale, l’abbaye Saint-Philibert à Tournus ou encore la basilique du Sacré- Coeur de Paray-le-Monial. Où : Côte d’Or

montgolfiere

La tête dans les nuages Guidée par le vent, la montgolfière est l’alternative idéale pour une découverte des terres de Bourgogne. Durant plus d’une heure, les paysages et merveilles architecturales défi lent sous nos pieds à plusieurs mètres du sol. Au choix, trois itinéraires de vol nous sont proposés. Idéal pour les amateurs de vins et de climats – ces parcelles de terre unique aux conditions géologiques et climatiques particulières – le survol des côtes châlonnaises, entre Beaune et Macon, vous emmènera à la découverte de nombreux vignobles et villages de charme. Un peu plus au nord, la Côte de Beaune et la Côte de Nuits vous donneront quant à elles l’occasion de découvrir quelques belles maisons de vin telles que le Château du Clos Vougeot, le manoir d’Aloxe-Corton ou encore le magnifique Domaine de la Romanée-Conti.montgolfiere Chef-lieu de l’Yonne, le village de Vézelay et son abbaye classée au patrimoine mondial de l’Unesco se prêtent eux-aussi aux yeux de ces visiteurs du ciel. Pour en profi ter, rendez-vous aux aurores pour les lève-tôt et au coucher du pour les couche-tard. + Pour plus de plaisir : Une météo sans nuage, une tenue sportive et un nombre restreint de participants (3 ou 4) favoriseront la convivialité et le bon déroulement du vol. Où : Côte d’Or – Saône-et-Loire – Yonne

Rafting_SJB-CG58

Balade en eaux-vives Envie d’adrénaline ? Alors direction le Morvan à la découverte de nouvelles sensations fortes. Situé au coeur de la Bourgogne, le parc naturel régional du Morvan offre une diversité d’écosystèmes mêlant forêts, reliefs et rivières. Au total, ce sont quatorze rivières issues de trois bassins hydrauliques différents (Loire-Bretagne ; Seine-Normandie ; Rhône-Méditerranée) qui se livrent aux aventuriers prêts à descendre les torrents en rafting et en hydrospeed. Les randonneurs de canoë-kayak seront également conquis avec le parcours écopagayeurs, un circuit pédagogique et écologique unique en France. Le principe ? Un audioguide embarqué sur le bateau se déclenche lors de la rencontre avec l’une des balises GPS placées sur le parcours. Ils fournissent aux pagayeurs des informations sur la faune et la fl ore environnante de manière à les sensibiliser au respect de l’écosystème dans lequel ils évoluent. + Pour plus de plaisir : En plus des rivières et cours d’eaux naturels, le Morvan possède six étangs artificiels spécialement créés pour la pratique de la glisse et des loisirs. Où : Nièvre

Alesia_Centre d'interprétation 2 © Christian Richters-

Sur les traces d’un puissant guerrier Envie de revivre un chapitre de l’histoire de France ? Nous sommes en 52 avant Jésus Christ. Après plusieurs mois de siège, Vercingétorix et ses hommes, à bout de souffl e, abdiquent face à l’armée de César. Mille ans plus tard, non loin des lieux historiques de la bataille, le MuséoParc vous emmène au plus près des champs de bataille, grâce à la reconstitution de combats extérieurs plus vrais que nature. A l’intérieur du musée, des espaces scénographiés, reconstitués par un conseil de scientifiques, donnent une idée des méthodes de survies de nos ancêtres lors de ce siège. Plus au nord de la ville, on pourra se rendre précisément, là où se situait l’oppidum des gaulois. Au centre, y figure maintenant une statue de 6,60 m de haut du guerrier Vercingétorix, sculpté par Alain Millet à la demande de Napoléon III. Très caricaturale, cette statue esquisse l’allure des gaulois de l’époque. On se retrouverait facilement dans l’une des BD d’Astérix et Obélix. Plutôt légendaire, cette représentation est infirmée lors de la visite des vestiges de la cité galloromaine qui lèvent un peu plus le voile sur nos ancêtres les gaulois. + Pour plus de plaisir : A partir de textes anciens et de découvertes lors des fouilles archéologiques, découvrez les techniques et les savoir-faire antiques lors de démonstrations de combattants gaulois et romains. Où : Côte d’Or

canal-cruising-

Bateau sur l ’eau… Avec quelques 1 000 km de canaux et de rivières navigables, il y a de quoi se la couler douce en Bourgogne ! Reliant les bassins de la Seine, de la Loire et de la Saône, les canaux remplaçaient à l’époque les autoroutes et assuraient le transport des denrées et l’approvisionnement militaire. Toujours en activité, les canaux accueillent désormais les amateurs de tourisme fluvial. Parmi les sept canaux existants, le fameux Canal de Bourgogne ne désemplit pas. Long de 242 km, il relie la vallée de l’Yonne à celle de la Saône depuis la ville de Laroche-Migennes jusqu’à Saint-Jean-de-Losne. Sur leur route, les navigateurs rencontreront pas moins de 189 écluses et franchiront le tunnel le plus haut d’Europe – et l’un des plus longs également avec 3 300 m de souterrain – sur les hauteurs de Pouilly-en-Auxois. Pour se lancer dans le grand bain, pas besoin de permis bateau. Au terme de quelques heures de formation avec le loueur, on apprend les rudiments de la conduite fluviale avec deux commandes principales : la marche avant et la marche arrière. + Pour plus de plaisir : Autre option de navigation, les péniches-hôtels offrent quant à elle tout le confort d’un établissement de luxe sur l’eau. Et pour quelques heures seulement, les bateaux promenades seront l’alternative idéale pour un premier aperçu. Où : Yonne – Côte d’Or

Presentation-Photographie-Salle-Durville

La boite à souvenirs
Objet indispensable pour des vacances réussies, l’appareil photo est aujourd’hui présent dans tous les foyers. Utilisé partout dans le monde par les voyageurs de tous âges, il tire ses origines de son inventeur bourguignon, Joseph Niepce dit « Nicéphore ». C’est entre l’Angleterre et sa maison de Saint-Loup-de-Varennes qu’il mît au point avec l’aide de son frère Claude la première photographie en 1826, appelée à l’époque héliographie puisque le terme « photographie » n’apparaitra que treize ans plus tard. Si le châlonnais a été le pionnier de l’image photographique, il ne connaitra jamais le succès de son invention. Depuis, les choses ont bien changé puisque sa ville natale lui consacre près de 1500 m2 d’exposition répartis dans onze salles de visite. Au programme, près de trois millions d’images, un million de négatifs, 1 500 appareils photo – dont les cinq plus vieux au monde – et 8 000 livres consacrés à la photographie d’hier à aujourd’hui. De l’argentique au numérique en passant par l’avènement de la couleur et du relief en 2D, tout est passé au crible à travers une sélection d’oeuvres de grands photographes.

+ Pour plus de plaisir : A ne pas manquer, la Chambre de la Découverte où figure le premier appareil photo au monde et la plus ancienne héliographie s’intitulant Point de vue du Gras, un cliché pris non loin de Chalon-sur-Saône.

: Saône-et-Loire

shutterstock_101507056

Flâner au marché
Réputé pour sa tête de veau et sa volaille de Bresse A.O.C, le marché de Louhans fait parti du cercle très fermé des marchés d’exceptions que compte l’hexagone. Tous les lundis matin, c’est la même effervescence dans la capitale régionale de la Bresse Bourguignonne. Des centaines d’artisans du goût affluent le long de la rue principale du village. Facilement identifi able, cette dernière compte la bagatelle de 157 arcades sur une distance de 500 mètres. C’est la plus longue rue à arcades de France. A quelques pas de celle-ci, il ne faut pas manquer l’une des attractions du lieu, le marché Agricole. Là-bas, lapins, volailles, canards ou encore chèvres sont vendues vivants aux passants. A côté, les producteurs de la région présentent leurs produits locaux. Il ne faudra certainement pas manquer, les éleveurs de Charolais, les cuisses de grenouilles frites, les gaudes, les tartes bressanes et les corniottes, spécialités de la ville de Louhans.

+ Pour plus de plaisir : Spécialisé dans la vente de bovins charolais, le marché de Saint-Christophe-en-Brionnais à lui aussi sa réputation. Depuis plus de cinq siècles, négoces et éleveurs s’y donnent rendez-vous pour présenter leurs animaux.

Où : Saône-et-Loire

 

carre-detoile

Ma cabane… en Bourgogne Qui n’a jamais rêvé de jouer les Robinson Crusoé ou les Bilbo le Hobbit en passant une nuit dans une cabane insolite ? Dotés de plusieurs spots d’exceptions, les hébergements insolites ont poussé comme des champignons en Bourgogne ces dernières années pour le plus grand plaisir de l’enfant qui sommeille en nous. Avec une quinzaine d’adresses disposées à travers toute la région, vous trouverez forcément de quoi vous amuser pour vivre une nouvelle aventure à commencer par un écolodge en forme de vache géante. Avec 9 couchages répartis dans 35m2, vous aurez le choix de dormir dans le ventre, la tête ou bien dans la cloche. Souvent isolés et en pleine nature, ces logements insolites permettent aussi aux fans d’astronomie d’admirer la vie céleste à l’aide d’une lunette astronomique et d’une carte stellaire – mises à dispositions dans certains cas – avant de dormir sous les étoiles. Bardé de nombreuses rivières et plans d’eau, le Morvan vous propose également de vous couper du monde quelques heures en rejoignant à la rame de petites cabanes sur pilotis. + Pour plus de plaisir : Vous avez l’âme d’un nomade ? Alors n’hésitez pas à découvrir le premier réseau de tentes itinérantes en Bourgogne, Ludistay. Dans les cinq campings participants à l’opération, des tentes sont mises à disposition des voyageurs durant la saison. Elles sont ensuite démontées pour laisser à la nature le temps de se reconstruire. Où : Côte d’Or – Nièvre – Saône-et-Loire.

Crédit photo : Centre d'interprétation : © Iwan Baan et © Christian Richters // Escalade : http://www.cotedor-tourisme.com // Vélo : http://www.la-bourgogne-a-velo.com // Abbaye de Fontenay : Ruth Berkowitz // Rafting : S.Jean-Baptiste - www.nievre-tourisme.com // Musée Niepce : © Patrice Josserand

Soyez le premier à commenter l'article "Arts & Gastronomie vous donne 10 Bonnes raisons pour passer de bonnes vacances en Bourgogne !"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.