Interview « chantante » d’Alexandra Rosenfeld

Alexandra Rosenfeld
Un accent du sud qui résonne, voici l’interview qui chante d’Alexandra :

Quelle est la « douce » chanson de votre réveil ?

Sexual Healing de Marvin Gaye

 

Celle qui tourne en boucle dans votre Ipod ?

J’écoute beaucoup de rap. Je dirais Tom Ford de Jay Z

 

Votre chanson idéale pour une soirée en amoureux ?

Baltimore’s Fireflies de Woodkid

 

Fredonnez nous un air du sud ?

Non ce n’était pas le radeau de la méduse ce bateau, qu’on se le dise au fond des ports, dise au fond des ports, il naviguait en père peinard, sur la grand’mare des canards et s’app’lait « Les copains d’abord », les copains d’abord,…Vous l’aurez devinez, Brassens.

 

La recette qui fait chanter vos papilles ?

La vraie paëlla de ma grand-mère avec ses petits secrets.

 

« Je chante, je chante le soir et matin, je chante sur mon chemin… », vous aurez sans doute reconnu l’air de Charles Trenet … Et vous, vous chantez quand ?

En voiture toujours, au grand désespoir de mon entourage !

 

Dans la Fable de La Fontaine, vous seriez plutôt cigale ou fourmi ?

Je ne suis pas une grosse dépensière, j’essaie de faire attention mais je dirais quand même cigale.

 

Dites-nous une expression en langue d’Oc

Je ne peux pas car les seuls à me parler languedocien étaient mes grands-parents pour me disputer, donc ce n’est pas des phrases à dire dans un magazine comme le vôtre.

 

Enfin, avouez-le, Jean chante comme une casserole ?

Oh, pire que ça ! (rires)

Crédit photo : Alban Couturier

Soyez le premier à commenter l'article "Interview « chantante » d’Alexandra Rosenfeld"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.