Bruno Monnoir

Le Bénaton

Bruno Monnoir

Bruno Monnoir

Présentation

Dans la quiétude des faubourgs de la belle ville de Beaune naît en 1990 non pas timidement mais avec détermination, le restaurant « Bénaton ». Ce dernier tire son nom des paniers d’osier utilisés aux récoltes de raisin durant les vendanges. Rigueur, talent, foi, régularité et persévérance… c’est ainsi que Bruno Monnoir s’est démarqué ; et que les Beaunois ont traversé les quelques mètres de leur « périf » pour découvrir un jeune chef de qualité qui n’attendait que de leur faire plaisir. Petit à petit, les gens de la ville et les nombreux visiteurs ont tenté le trajet et découvert une cuisine moderne, honnête et savoureuse, baignée dans les traditions bourguignonnes. Après de longues années d’attente, le pari fût gagné en 2004 lorsque la consécration d’une étoile vint frapper à sa porte. « C’est à ce moment que je pu dire que je savais faire la cuisine ». C’est aujourd’hui dans un cadre contemporain et apaisant que Bruno Monnoir vous propose sa cuisine. Avec à ses côtés sa femme Isabelle, qui est la belle-soeur de David Zuddas (Auberge de la Charme à Prenois), ce qui relie les deux chefs étoilés au travers de liens quasi fraternels. Les deux maisons ont d’ailleurs connu des ascensions quasiment parallèles.

Bruno MONNOIR

Naissance : le 2 mai 1963 à Dijon
Étude: CAP 1980 CFA de Lanoue à Longvic
Devise : Rigueur, droit vers l’essentiel
Maître : Jacques Lameloise est le dernier aubergiste de France.
Jacques m’a appris : « Une cuisson, un assaisonnement, et si c’est beau, c’est gagné ! »

Interview

Sa routine matinale : Faire le marché le mardi et le vendredi à Dijon et parfois le dimanche à Chalon.

Côté sport : J’aime le golf mais j‘ai arrêté.

L’objet qui lui ressemble : Couteau éminceur !

Ce qu’il aime cuisiner le plus : La langoustine… avec la tête de veau qui est notre classique sur la carte depuis 10 ans. Ce plat est beaucoup apprécié par Pierre Gagnaire.

Ce qu’il déteste cuisiner : Le melon.

Le talent qu’il aimerait avoir : Jouer du piano.

Côté musique : J’aime aussi bien Pavarotti que U2.

La tâche ménagère qui lui déplaît le moins : Faire la vaisselle avec ma femme.

Le métier qu’il aurait aimé exercer : Professeur d’éducation physique.

Son gadget de cuisine préféré : Il y en a deux: le Pacojet et le Thermomix.

Le livre qu’il a lu au moins deux fois : Le grand Ducasse et Thierry Marx, et le Da Vinci Code.

Son film préféré : La Grande Vadrouille, tourné à Meursault !

Ce qu’il cuisine à la maison : Quand nous ne sommes pas au restaurant, nous mangeons des salades… nous ne faisons pas de grandes préparations en dehors du travail, sauf pour des amis.

Son produit local fétiche : Le pain d’épices et la moutarde Fallot.

La chose la plus obsolète qu’il garde et dont il ne peut se séparer : Ma statue d’un hippopotame d’Afrique que j’ai toujours.

Le coin de la maison qu’il préfère : Le salon et mon canapé pour faire dodo.

Ce qu’il regarde à la télé : Equipe TV…toujours le sport, le sport, le sport…

Son obsession : Faire du mieux que je peux.

La ville du monde dans laquelle il aurait aimé ouvrir un restaurant : Meursault, une auberge campagnarde.

Son magasin préféré : Sans doute et toujours l’Athenaeum de Beaune.

Ce qu’il a toujours dans sa poche : L’adresse d’un chef japonais que je dois aller voir depuis un petit bout de temps maintenant. Un jour.

Restaurant Le Bénaton

25 Faubourg Bretonniere

21200 Beaune

Téléphone : 03.80.22.00.26

Crédit photo : Image et Associés pour Arts & Gastronomie

Soyez le premier à commenter l'article "Bruno Monnoir"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.