Naissance d’un dessert 100% Bourguignon

Naissance d’un dessert 100% bourguignon

Le nom n’a pas encore été choisi. Il a fait l’objet d’un jeu-concours qui a suscité les propositions de milliers de palais bourguignons qui ont « tasté » ce dessert lors de la Foire Internationale & Gastronomique de Dijon (sur le stand du Conseil Régional). Elaboré par le plus bourguignon des américains, Alex MILES, consultant culinaire résidant à Dijon. Rencontre.
D’où vient l’inspiration…à imaginer, à créer, à faire… Chacun de nous a sa source, sa muse. Pour moi c’est le marché qui me fait rêver, réfléchir et finalement réaliser des plats avec des ingrédients du quotidien à qui je donne un petit « twist » et fait quelque chose à ma sauce.

Un matin, il y a à peu près deux ans, j’ai aperçu un fromage que je n’avais jamais vu auparavant au stand de la fromagerie Delin au marché de Dijon. Je connaissais bien le Brillat-Savarin affiné mais là, c’était ma première rencontre avec le Brillat frais. Et voilà ! La foudre m’a touché, les carillons ont sonnés. Il fallait faire un dessert avec ce fromage si doux, si crémeux, si frais. L’idée de remplacer le fromage mascarpone avec le Brillat frais m’est venue à l’esprit tout de suite mais je ne voulais pas faire un énième « tira-mi-su ». J’ai décidé de «Bourgognifier» ce dessert italien connu dans le monde entier.

La base de la crème devait rester la même mais il fallait modifier les autres ingrédients. En regardant près de moi le choix était évident. J’ai éliminé le café et remplacé le biscuit par le pain d’épices et le marsala par notre Crème de Cassis de Dijon. Ce n’est pas par ce que je sais plus qu’un autre mais le fait que je suis d’origine américaine, tout ce que vois autour de moi à Dijon et en Bourgogne me semble nouveau et digne de mon intérêt…même après 13 ans sur ce beau territoire…et les 3 dernières années comme citoyen français.

Depuis un an je fais parti du comité de pilotage de «Bien dans mon assiette», un programme mené par le Conseil Régional pour promouvoir les produits bourguignons et la santé dans les lycées où les cuisines collectives sont autogérées. Chaque mois, un produit phare de la région est mis en valeur par les talents de ses cuisiniers. Quand il à été suggéré que le produit du mois en mai 2008 serait un dessert bourguignon, j’ai présenté le mien qui à plu à tous. Le nom que j’avais choisi, «Délices de Dijon», n’a pas été retenu. Je leur ai donc suggéré de faire un concours auprès des Bourguignons pour que ce dessert ait un nom et qu’il devienne le dessert de notre belle région. Il à été décidé que ce concours devrait avoir lieu pendant La Foire Internationale & Gastronomique de Dijon de novembre 2007.

Plus de 1000 personnes par jour ont dégusté ce dessert et ont rempli un bulletin avec leur suggestion d’appellation. Le nom de ce dessert sera prochainement révélé. En attendant, il a déjà commencé à être réalisé dans plusieurs établissements en Bourgogne comme Nicolas Coffin de la pâtisserie « Le Véronèse ». La Pâtisserie Frémont à Dijon va transformer cette recette pour faire une Bûche Bourguignonne pour Noël. Plusieurs restaurateurs et pâtissiers m’ont exprimé leur désir de mettre ce dessert à leur carte.
Je suis très heureux d’avoir offert ce dessert à la Région pour que les Bourguignons puissent comprendre que ce qu’il y a près de chez nous est d’une qualité étonnante et de bon goût. La richesse des produits de la terre bourguignonne qui nous entoure est formidable… il faut simplement les regarder avec un grand sourire et clamer son bonheur d’être dans une région si belle et si généreuse.

Crédit photo : D.R

Soyez le premier à commenter l'article "Naissance d’un dessert 100% Bourguignon"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.