La Bourgogne fête l’inscription de ses climats à l’Unesco

Au même titre que la Champagne qui fête l’inscription de ses « Coteaux, maisons et caves de Champagne », la Bourgogne célèbre quant à elle l’enregistrement de ses climats sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, lors de sa 39ème session qui s’est déroulée à Bonn, en Allemagne.

Montagne de Corton-1©M.Joly-

Les parcelles de climats du vignoble de Corton en Bourgogne inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si ce titre est une grande fierté pour tous les acteurs de la filière viticole, c’est aussi la récompense de huit années d’effort autour d’un même projet fédérateur, démontrer que les 1247 parcelles de vignes aux noms évocateurs tels que Montrachet, Corton, ou encore Romanée-Conti possèdent une Valeur Universelle Exceptionnelle. Ce trésor, désormais inscrit au patrimoine mondial de l’humanité s’étend sur près de 60 kilomètres reliant ainsi, la ville de Dijon à celle de Santenay. Sur cette route, les climats forment une mosaïque de crus uniques possédant chacun leur histoire, leur saveur et leur nom qui, au fil des années, ont su révéler leur génie grâce à la main de l’homme et à son terroir exceptionnel. « Nous avons la chance de pouvoir affirmer que ce que nous élaborons ici, c’est beaucoup plus que du vin ; que ce que nous exposons, c’est beaucoup plus que des paysages. C’est une construction culturelle à la très longue et riche histoire, qui se distingue parce qu’elle est unique et exceptionnelle », indique Bernard Pivot, Président du comité de soutien à la candidature.

Cette inscription d’une part du patrimoine bourguignon vient rejoindre les projets déjà en cours dans la région suite à l’inscription du « Repas gastronomique des français » au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2009 qui prévoit la sortie de terre d’une Cité des Vins de Bourgogne à Beaune et d’une Cité de la Gastronomie à Dijon dans les années à venir. En attendant, cette bonne nouvelle devrait permettre à la région de bien commencer sa saison touristique lorsqu’on sait que le « sigle » Unesco rapporterait entre 20 et 30 % de fréquentation en plus sur un même site.

« Paulée des climats », une fête ouverte à tous

Vous l’aurez donc compris, en ce début de mois de juillet, le climat est à la fête. Après avoir été plus de 64 000 à soutenir la candidature bourguignonne, c’est autour d’une « Paulée des climats » -un repas festif et traditionnel des fins de vendanges- que petits et grands sont invités à se réunir pour célébrer ensemble cette victoire, le jeudi 9 juillet prochain, en plein cœur du parc du château de Meursault.

Au programme, pique-nique champêtre, animations, dégustations, concert surprise et feu d’artifice sont prévus lors de cette soirée placée sous le signe de la convivialité avec la présente du Président du comité de soutien, Bernard Pivot.

Crédit photo : ©M.Joly (Montagne de Corton)

Soyez le premier à commenter l'article "La Bourgogne fête l’inscription de ses climats à l’Unesco"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.