Concours du Meilleur Sommelier de France : Demi-finale et finale en Bourgogne

Séance à huis clos

Séance à huis clos

Grande première dans l’histoire de ce concours, le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) organise, en partenariat avec l’Union des Sommeliers de France (l’UDSF), les phases finales du concours du Meilleur Sommelier de France, lundi 27 octobre, à Beaune. « C’est un événement majeur pour la sommellerie française, au cours duquel quelques meilleurs sommeliers du monde seront présents » déclare Michel Hermet, président de l’UDSF.

La présélection nationale à Paris, en mars 2014, a permis de retenir les 10 meilleurs candidats sur 30. Dimanche 26 octobre, ils participeront, à huis clos, à la demi-finale du concours, devant un jury de professionnels.

Seuls les quatre premiers à l’issue de la demi-finale disputeront la finale le lundi 27 octobre à Beaune. Le jury sera composé de quelques-uns des meilleurs sommeliers de France, d’Europe et du Monde, des meilleurs ouvriers de France et des membres du bureau de l’Union de la Sommellerie Française.

Ce rendez-vous incontournable rassemblera près de 400 personnes à La Lanterne Magique, lieu symbolique, puisqu’il s’agit des anciennes caves d’une Maison de négoce. Après diverses épreuves de dégustation, un seul candidat obtiendra le titre de Meilleur Sommelier de France 2014 et succédera à Romain Iltis, vainqueur en 2012.

Le concours du Meilleur Sommelier de France a été créé en 1961. Depuis 1968, il a lieu tous les 2 ans. Cet évènement nécessite pour les candidats plusieurs années de préparation spécifique. Ce titre convoité et prestigieux ouvre les portes à une belle carrière.

25588-qjb0jwmsan-whr

La Bourgogne heureuse d’accueillir ce concours et de promouvoir ses Climats

La Bourgogne a saisi cette belle opportunité de rassembler le monde de la sommellerie au cœur ses terroirs et de partager et faire déguster ses grands vins, en particuliers, ceux issus des Climats.
Un joli coup de projecteur alors que les Climats du Vignoble de Bourgogne sont eux-mêmes entrés dans la phase finale de sélection avec le vif souhait de rejoindre la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Claude Chevalier, Président du BIVB  précise : « Les vins de Bourgogne, si simples et tellement subtils, ne seraient pas arrivés où ils en sont aujourd’hui sans la passion et les connaissances des sommeliers. Leur savoir faire met en lumière toute la richesse et la diversité de nos appellations  qui viennent sublimer le travail extraordinaire des chefs français ».

10 demi-finalistes, dont un bourguignon*

Florent Martin (George V à Paris, VIIIe)

Nicolas Menez (Taillevent à Paris VIIIe)

Maxime Brunet (Le Chapeau Rouge à Dijon, 21) *

Léo Peineau (L’Ambroisie, à Paris IVe)
Jonathan Bauer-Monneret (Spring, à Paris, 1er)

Philippe Troussard (Les Caudalies à Arbois, 39)

Jean-Baptiste Klein (Clos des Sens à Annecy-le-Vieux, 74)

Mikaël Grou (George V à Paris, VIIIe)

Michaël Lheritier (Hôtel de la Cité à Carcassonne, 11)

Denis Verneau (La Mère Brazier à Lyon, 69)

Pourquoi un sommelier ?

Le sommelier conseille et sert le vin au restaurant. Il est le dernier maillon de la chaine entre le vigneron et le consommateur. Il participe à la sélection, à l’achat des vins et élabore ainsi la carte des vins, assure la gestion des stocks et veille à la conservation de vins. Très proche du monde viticole qu’il connait bien,  il alterne au cours de sa formation visites de vignobles, dégustations… et acquiert ainsi des connaissances très précises sur le monde du vin.

Le métier de sommelier au sein d’un restaurant ne suscite pas toujours l’engouement des jeunes qui, souvent, s’orientent vers une carrière de caviste ou de consultant. Pourtant c’est un métier passionnant lié au prestige de la gastronomie française.

En France, il y a environ 1 500 sommeliers et les postes à pourvoir restent nombreux.
Rappelons que ce métier s’est considérablement développé dans le monde et que les vins de Bourgogne, en raison de leur positionnement, profitent pleinement du travail de ces sommeliers sans qui ils ne trouveraient pas toujours leur public.

Soyez le premier à commenter l'article "Concours du Meilleur Sommelier de France : Demi-finale et finale en Bourgogne"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.