Les Jardins de la Villa

Les jardins de la villa, Ecrin intimiste et verdoyant au coeur de Paris.

Les jardins de la villa, Ecrin intimiste et verdoyant au coeur de Paris.

Ecrin intimiste et verdoyant au coeur de Paris.

L’hôtel Les Jardins de la Villa incarne avec audace et fantaisie le chic parisien allié à la poésie de jardins secrets.

Les scénaristes d’intérieur Marc Hertrich & Nicolas Adnet  ont imaginé une maison à l’esprit très Couture et un décor ponctué d’une multitude de détails évocateurs de la nature et des arts, sources intemporelles d’inspiration pour les créateurs.

Derrière la façade discrète de cet hôtel de charme contemporain, se cachent 33 chambres et junior suites offrant un confort douillet et des équipements haut de gamme. Des salons feutrés, un fitness avec hammam et sauna, et de petits jardins insolites invitent les hôtes à la détente.
La luminosité des couleurs, la richesse des tissus et des matières font de cet endroit un cocon raffiné et chaleureux.

Le chic parisien sous toutes ses coutures.

Paris, capitale de la mode… Son élégance charme le monde entier depuis toujours. Derrière sa façade sobre, l’hôtel Les Jardins de la Villa révèle une élégance impertinente et un luxe sans ostentation, faits de multiples petits détails en clin d’oeil au monde de la Couture. En vitrine, un panoramique de scènes de vie parisienne, spécialement croquées par l’illustrateur de mode Hippolyte Romain, annonce l’esprit du lieu.

Dès son entrée, le visiteur découvre un univers empreint d’humour et d’audace, tout en rivalités chromatiques et formelles, à l’instar de celles qui ont dominé le monde de l‘élégance dans les années 30.

Sur fond d’un jeu de contraste entre rose shocking et rose poudré, une méridienne surréaliste en forme d’escarpin géant fait écho à un secrétaire brodé de fleurs en boutons de jais. Le biais de miroirs tapissant les murs des deux alcôves prolonge le défilé furtif d’Hippolyte Romain.

Les chambres incarnent l’esprit voyageur de la mode : envol de fleurs brodées en tête de lit, armoire-malle gainée de cuir, bureau escamotable, plaid à franges et piqûres sellier ; cet univers a été créé « sur mesure » avec des finitions très Couture. Telles des collections, les chambres sont déclinées dans cinq harmonies allant du rose fuchsia au blanc et noir. Le raffinement se prolonge jusque dans les couloirs avec une moquette pied-de-poule et des mannequins de couturière détournés en luminaires.

Dame Nature, inspiratrice.

La nature, source d’inspiration permanente pour les créateurs, pousse à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le jardin d’hiver, dont la toiture s’ouvrira aux beaux jours, est une interprétation métaphorique de la nature avec une végétation sculpturale de lierre chromé sur les murs ainsi que ces insectes habillés de feuillage d’or, de plumes et de pierres fines, symbolisant les quatre saisons. L’illustration d’une nature figée qui fait de cet espace un moment hors du temps au coeur de la capitale.

Le patio se présente comme un salon d’essayage surréaliste qui met en scène des mannequins végétalisés se démultipliant par un jeu de miroirs. Au centre, la fontaine Narcisse avec son miroir de sorcière, illuminée le soir par des lucioles virtuelles, ajoute une touche onirique et poétique à cet espace.

Ce vent de végétation souffle jusque dans les chambres qui voient s’envoler des fleurs en tête de lit. Une nature métaphorique, pérenne et belle.

Les Jardins de la Villa, tout un art… de vivre.

Le décor renvoie également aux rencontres et complicités entre Art et Mode, symbolisé par le défilé des croquis d’Hippolyte Romain en vitrine. Les lignes des mobiliers dessinés pour l’hôtel, bibliothèques, fauteuils capes… sont autant de clins d’oeil à ces univers. Ce dialogue entre Art et Couture est mis en exergue par deux oeuvres qui se font face : d’un côté une gouache originale de Raoul Dufy intitulée « Roses Rouges » – réalisée comme projet de tissu pour les soieries Bianchini-Férier -, de l’autre la photographie « Lacroix » de la série New York Times Couture d’Erwin Olaf, qui met en scène la fusion entre l’Art, la Couture et l’Architecture intérieure.

Les salles de fitness et de réunion, comme des collections, s’habillent des couleurs des saisons.

L’esprit d’une villa privée.

Située dans une rue discrète et tranquille – à quelques pas de la Porte Maillot – cette adresse confidentielle saura surprendre par son atmosphère à la fois luxueuse, raffinée et décontractée. Dès l’entrée, le visiteur est séduit par l’esprit Maison du lieu : l’accueil chaleureux, le confort des salons feutrés, le parfum subtil qui se distille dans toutes les pièces reflètent un grand souci du détail.

Même l’espace réservé au sport et à la détente a été aménagé avec la même élégance que les salons : sol et murs nacrés pour la salle de fitness dotée d’appareils Technogym ®, d’un sauna et d’un hammam.

Les 33 chambres et junior suites sont des cocons luxueux qui offrent des équipements haut de gamme. Certaines sont agrémentées de balcons ou donnent sur la cour paysagée. Les hôtes apprécieront les petites attentions telles que la machine à café et thé Nespresso ®, présente dans chaque chambre, tout autant que les nombreuses invitations à profiter des salons et des jardins : Wifi dans toute la maison, Honesty bar où l’on se sert comme chez soi, poésie contemplative du patio et fraîcheur du jardin d’hiver, dont le toit s’ouvrira dès les beaux jours.

Un véritable écrin ayant ce petit « je ne sais quoi » qui caractérise si bien Paris et ses trésors cachés.

LES JARDINS DE LA VILLA
5 rue Belidor
75017 Paris, France
Tel +33 (0)1 53 81 01 10
hotel@jardinsdelavilla.com

Crédit photo : Christophe Bielsa

En savoir plus : http://www.jardinsdelavilla.com

Soyez le premier à commenter l'article "Les Jardins de la Villa"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.