Guide Michelin 2018 : le palmarès dévoilé tout en émotion

Ils sont 621 restaurants étoilés à figurer dans l’édition France 2018 du guide rouge. Parmi eux, cinquante nouveaux dont deux 3 étoiles, les établissements des chefs Marc Veyrat et Christophe Bacquié, ovationnés par leurs pairs lors de la cérémonie.

Pour la première fois cette année, les chefs qui rejoignaient le palmarès des 2 et 3 étoiles n’avaient pas été mis au courant avant la cérémonie. C’est donc avec un peu de suspens – les rumeurs couraient tout de même quelques heures avant l’annonce… – que Michael Ellis, directeur international des guides Michelin a annoncé le retour du chef savoyard Marc Veyrat dans le palmarès des chefs triplement étoilés… pour la troisième fois. « Pendant un an et demi, j’étais orphelin de mon métier parce que je n’étais pas dans le guide », a reconnu le chef de La Maison des Bois à Manigod (74).

Ecouter la réaction de Marc Veyrat

Deuxième talent à décrocher le graal des trois étoiles, pour la première fois de sa carrière, Christophe Bacquié pour son restaurant éponyme à Le Castellet (83). Une consécration pour le chef doublement étoilé depuis 2010. « 3 étoiles, c’était mon rêve, c’est probablement celui de tous les cuisiniers, s’est-il ému. Je le souhaite à tout le monde ! ».
Cinq chefs sont quant à eux montés sur la deuxième marche du podium. Jean Sulpice faisait partie des favoris et retrouve bel et bien 2 étoiles au Père Bise qu’il a repris en 2017 avec toute son équipe à Talloires en Haute-Savoie. « On avait envie de ne pas décevoir le guide qui nous avait déjà fait confiance avec 2 étoiles en 2010, explique le chef. Alors on a mis l’énergie, la passion et le savoir-faire pour montrer qu’on était toujours au niveau ».

Ecouter la réaction de Jean Sulpice

À ses côtés, Bruno Cirino pour l’Hostellerie Jérôme (06) qui retrouve sa deuxième étoile perdue en 2014, les frères Mickaël et Gaël Tourteaux pour Flaveur à Nice, le restaurant du chef japonais Takao Takano à Lyon, et Au 14 février à Saint-Amour-Bellevue (71).
Parmi les nouveaux entrants dans le guide, Maxime Laurenson a relevé le défi d’une étoile pour le restaurant Loiseau Rive Gauche à Paris auquel il insuffle un nouvel élan depuis 2016. Christopher Hache a également obtenu une étoile pour le restaurant du Crillon fraichement rouvert, l’Ecrin. « Je suis très fier d’avoir cette récompense, on va célébrer ça avec les équipes », s’est-il réjoui. A noter également, la récompense du chef libanais Alan Geaam, un autodidacte désormais à la tête des cuisines d’un restaurant étoilé à Paris.

Ecouter la réaction de Alan Geaam à sa première étoile

Le guide rouge sera mis en vente dès le 9 février.

Soyez le premier à commenter l'article "Guide Michelin 2018 : le palmarès dévoilé tout en émotion"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.