Michelin sacre la « street food » à Singapour

Un repas dans un étoilé au Michelin pour moins de 1,50 €.
Un repas dans un étoilé au Michelin pour moins de 1,50 €.
Cela paraît tellement hallucinant qu’il faut bien l’écrire deux fois pour le comprendre !

Guide Michelin Singapour

Le Guide rouge s’exporte et envahit, un peu plus, l’Asie. Après Tokyo, Hong Kong et Makao, il se lance à Singapour. Et pour sa première édition, le guide Michelin a frappé fort ! « Singapour est un véritable carrefour de commerce et d’échange, dont l’offre et le répertoire culinaire sont multiples et font la joie des locaux comme des visiteurs ». Michael Ellis, Directeur International des guides Michelin, nous confie sa fierté.

Guide Michelin Singapour

Le chef le plus récompensé de cette édition n’est autre que Joël Robuchon, qui obtient 5 macarons au total pour deux de ses restaurants : 2 pour « L’Atelier de Joël Robuchon » et 3 pour « Le Joël Robuchon ». Ce dernier, qui se trouve sur l’île de Sentosa, propose une cuisine française raffinée et contemporaine. Au menu (à 438 dollars, tout de même !), que de nombreux critiques gastronomiques décrivent comme « magique », ce ne sont pas moins de 16 plats qui se dégustent : Caviar impérial et king crabe rafraîchis d’une gelée de crustacés, légèreté de chou-fleur / Cuisses de grenouille sur un risotto d’épeautre aux feuilles d’oseille / Girolle en fines ravioles mitonnées et fleurie d’une brume végétale au jus / Black Cod caramélisé et relevé d’un jus perlé au poivre noir de ″Malabar ″ et pak choy / Parfum des îles onctuosité aux fruits de la passion, granité au rhum ambré et à la noix de coco… Autant de douceurs qui attirent les plus grands gastronomes.

Son second restaurant, L’Atelier, se veut plus « accessible », dans la pure tradition bistronomique parisienne. Le menu découverte (à 258 dollars) met en valeur un produit en particulier, pour le sublimer : Encornet sur un risotto de chou-fleur en trompe l’œil aux copeaux de chorizo / Turbot de pêche rôti et sa fleur de courgette farcie / Gaspacho de fraises confites à la tomate et citron rafraîchi au basilic.

Guide Michelin Singapour

Dans le reste du guide, 22 établissements obtiennent leur première étoile, dont, surprise de ce guide, deux établissements de « street food ». Jamais un guide d’une telle renommée n’avait anobli la restauration de rue ! Les deux heureux élus se trouvent à Singapour : le premier, « Hill Street Tai Hwa Pork Noodle », a ouvert ses portes en 1932 et a fait des noodles sa spécialité (bak chor mee (noodles accompagné de bœuf)). « Pour la première fois vous pouvez avoir un repas étoilé au Michelin pour moins de 1,50 euros », a témoigné Michael Ellis.

Le second, le «Hong Kong Soy Sauce Chicken Rice & Noodle», propose un poulet – riz sauce soja détonnant à 1,47 dollars.

Le Guide Michelin se lancera à Shanghai en septembre et à Séoul en novembre prochain, avec peut-être d’autres surprises de taille.

Crédit photo : Tous droits réservés

En savoir plus : https://guide.michelin.sg/

2 commentaires sur "Michelin sacre la « street food » à Singapour"

  1. Enfin la cuisine de rue, reconnue et ce malgré le lobbys des restaurants en dur
    Ont ils peurs des vrais pros amoureux de leurs métiers

  2. pour 1.50 ça reste toujours cher CHUT!!!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.