Anicia, le bon pari de Gagnaire

Anicia, c’est le bistrot nature d’un cuisinier à l’état brut. Ouvert en catimini peu après les attentats du 13 novembre dernier, le nouveau QG de François Gagnaire est devenu l’un des restaus incontournable de la rue du Cherche-Midi (Paris 06).

Aller droit au but, c'est le leitmotiv de François Gagnaire au sein de son bistrot parisien Anicia_ © Géraldine Martens

Aller droit au but, c’est le leitmotiv de François Gagnaire au sein de son bistrot parisien Anicia_ © Géraldine Martens

A l’intérieur, ça sent bon l’ambiance de province, les parisiens relâchent la pression à l’heure de midi et nos voisins de gauche n’hésitent pas à enclencher la conversation en voyant arriver la star du Velay dans notre assiette, la lentille verte du Puy en gelée de crustacés, émietté de tourteau au citron vert.

Lentille verte du Puy en gelée de crustacés, émietté de tourteau au citron vert est le plat signature de François Gagnaire_© Géraldine Martens

Lentille verte du Puy en gelée de crustacés, émietté de tourteau au citron vert est le plat signature de François Gagnaire_© Géraldine Martens

Si le chef a quitté la Haute-Loire, sa région natale précipitamment il y a trois ans, après avoir géré pendant quatorze ans le restaurant étoilé de l’hôtel du Parc****, il n’est pas venu seul dans la capitale. Dans sa valise, il n’a pas oublié le bœuf persillé Fin Gras du Mézenc, le fromage fermier des artisou –le Brancouny – l’épaule d’agneau « Noire du Velay » parfumée à la sarriette, la truite de Vourzac, la verveine du domaine des Marmottes ou encore, les jus et les nectars de fruits de Patrick et Romain Font.

Salade de Boulgour bio aux fruits moelleux (figue, kumquat, dattes), cacahuète, avocat, coulis de Piquillos_© Clémence Rouyer

Salade de Boulgour bio aux fruits moelleux (figue, kumquat, dattes), cacahuète, avocat, coulis de Piquillos_© Clémence Rouyer

Que vous soyez carnivore ou végétarien, pas de panique, François Gagnaire a pensé à tout. Sur la carte, trois plats sont précédés de la fameuse feuille de lentille (l’anicia, symbole signifiant que le plat est veggi-friendly). La salade de graines bio aux fruits moelleux, avocats et coulis de Piquillos en entrée, la Pastorale de légumes de printemps, pleurotes Montecristo, jus d’herbe d’orge en guise de plat et pour finir, le minestrone de fruits frais, sorbet passion font la part belle aux frutis et légumes.

Côté vin, six vins au verre, donc deux bio (Vouvray « Friandise » de Vincent Carême 2014 ; Côtes du Rhône « Khayyâm », Mas de Libian 2014) nous permettent un petit écart avant de reprendre le chemin du bureau.

Bistrot Nature Anicia
97 rue du Cherche-midi – Paris 06
Formule midi et soir (du mardi au jeudi – vendredi, midi seulement) 2 plats 29 €, 3 plats 35 €
A la carte, 45 € à 62 €
Menu en 5 services (uniquement le soir), 55 € – accord mets-vins 90 €

Soyez le premier à commenter l'article "Anicia, le bon pari de Gagnaire"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.