Top Chef saison 7, ça redémarre !

Lundi 18 janvier 2016. Aussi attendu que la suite d’un blockbuster à succès, Top Chef redémarre pour une septième saison pleine de rebondissements le 25 janvier prochain. Si le programme était en perte de vitesse il y a quelques années, le nouveau concept de l’émission et le changement de jury de la saison dernière ont reboosté un public plus que jamais fidèle. Avec près de 3.2 millions de téléspectateurs à chaque épisode, la chaîne a enregistré une progression de son audience de près de 9 %.

Le 25 janvier prochain, M6 lancera le coup d'envoi de la septième saison de Top Chef_© M6 Officiel

Le 25 janvier prochain, M6 lancera le coup d’envoi de la septième saison de Top Chef_© M6 Officiel

UNE RECETTE BIEN HUILÉE

Bon nombre d’éléments expliquent le succès de cette recette bien huilée à commencer par des épreuves phares qui, au fil des saisons, ont su séduire les téléspectateurs. « La Guerre des restos » qui teste la cohésion, la créativité et le degré de débrouillardise des candidats est devenue un grand classique qui chaque année fait tomber les masques. Plus récente, l’épreuve de la « boîte noire » met elle aussi les nerfs des candidats à rude épreuve. Et même les chefs les plus aguerris peuvent tomber dans les pièges les plus subtils !

DE NOUVELLES ÉPREUVES AU MENU

Pour cette nouvelle saison, les nouveautés seront aussi au menu. Cette année, les membres du jury Hélène Darroze, Jean-François Piège, Michel Sarran et Philippe Etchebest n’hésiteront pas à enfiler leur tablier pour endosser le rôle de commis ou encore pour affronter les candidats lors de la fameuse épreuve de la « boîte noire » dont la recette mystère aura été préparée par le chef Olivier Bellin**.

Cette année, les candidats auront aussi l’occasion de voyager et le moins que l’on puisse dire c’est que le sud-ouest – région natale de trois des quatre chefs du jury – sera à l’honneur. Originaire de Villeneuve-de-Marsan, un petit village des Landes, Hélène Darroze invitera les candidats à revisiter quelques-uns des plats typiques de sa région. A Toulouse, Michel Sarran leur demandera de livrer leur interprétation de sa soupe foie gras-huître. Quant à Philippe Etchebest, il leur posera une colle, revisiter le fameux steack-frite-salade, plat de brasserie incontournable !

Nous noterons également la présence de nombreux chefs tels que Pierre Gagnaire, Christian Le Squer, Michel Guérard, Eric Guérin ou encore Arnaud Donckèle qui n’hésiteront pas à tester les candidats à travers des épreuves diversifiées et parfois improbables.

CANDIDATS, QUI SONT-ILS ?

Jeunes, talentueux et travailleurs, ils seront cette année seize cuisiniers, âgés de 20 à 35 ans, à se jeter dans l’arène. Cadet de l’aventure, Charles Gantois, s’est déjà fait la main en remportant le concours « Objectif Top Chef », qui permet à un apprenti d’intégrer l’émission. Commis au Cap Estel – La Table de Patrick Raingeard, il compte bien montrer que la cuisine n’est pas une histoire d’âge. On lui souhaite le même succès que Xavier Koenig, vainqueur de la saison précédente. Après plusieurs expériences à l’hôtel Bristol*** sous la houlette du chef Eric Fréchon et au sein du restaurant de Jacques Augé, père de « petit Pierre », ancien vainqueur de Top Chef, Franck Radiu est le plus expérimenté des candidats. Avec un sérieux bagage en pâtisserie et une technique pointilleuse, il risquerait bien d’être un bon atout dans les épreuves par équipes. Déjà connu dans le microcosme gastronomique parisien, Pierre Meneau vient se confronter aux preuves du jury. Fils du chef bourguignon Marc Meneau, ancien trois étoiles au Guide Michelin, il est aujourd’hui à la tête de son propre restaurant, le Crom’Exquis.

Parmi les seize candidats, on notera également la présence de trois femmes qui comptent bien marquer les esprits à commencer par Sarah Gade, 25 ans, qui compte déjà à son actif de nombreuses maisons prestigieuses la Réserve de Beaulieu, Le Violon d’Ingres de Christian Constant ou encore Joël Robuchon. Bourguignonne, Joy-Astrid Poinsot à elle aussi plusieurs cordes à son arc. Fille de restaurateur et ancienne élève chez Paul Bocuse, elle a dirigé son propre restaurant « Le Terminus » pendant quatre ans avant de prendre le temps de découvrir de nouvelles cultures. Dernière en lisse, Coline Faulquier exerce son métier en tant que chef à domicile après un parcours auprès des chefs Eric Fréchon ou encore Christophe Bacquié.

Une sélection qui annonce une saison forte en émotion et surtout, en goût !

Soyez le premier à commenter l'article "Top Chef saison 7, ça redémarre !"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.