Un jeune bourguignon atteint les demi-finales du concours Meilleur Apprenti de France

Figurant parmi les plus prestigieux, le concours de Meilleur Apprenti de France (MAF) repère chaque année la future élite de la gastronomie française.

baptiste Novuier, 19 ans, demi-finaliste bourguignon du concours Meilleur Apprenti de France au côté de Richard Sauvageot, chef du restaurant Chez Richard à Meursault.

baptiste Novuier, 19 ans, demi-finaliste bourguignon du concours Meilleur Apprenti de France au côté de Richard Sauvageot, chef du restaurant Chez Richard à Meursault.

Pour sa 61ème édition, il a une fois encore réuni de nombreux candidats avec près de 282 participants sur la ligne de départ. Après plusieurs épreuves de sélection, quinze jeunes cuisiniers ont été convoqués pour montrer leur savoir-faire dans le dernier quart final.

Parmi les candidats venus de toute la France, Baptiste Nouvier, 19 ans, a réussi à se démarquer en se qualifiant pour les demi-finales du concours. Actuellement en seconde année de brevet professionnel, il fait ses classes auprès de Richard Sauvageot, chef du restaurant Chez Richard à Meursault. Passionné par la cuisine depuis tout jeune, c’est sa mère qui lui a transmis l’art du bien manger à travers la préparation des repas dominicales. Le 9 novembre dernier, il a quitté la Bourgogne le temps d’une journée pour aller se confronter à d’autres jeunes graines de chef au sein de l’IFCA de Bordeaux.

Au cours des différentes épreuves qui ont duré trois heures, le jeune homme a tenté de se démarquer en composant un plat à base de poisson et un second à base de viande. Pour le premier, c’est une queue de lotte rôtie avec des pommes de terre savonnettes à la moelle qu’il a réalisé tandis que le second était composé d’un salmis de poule faisane avec des nems de chou vert et des tatins de navet boule d’or.

Si à l’issue des épreuves, le bourguignon ne s’est pas qualifié, il en retient l’opportunité d’avoir pu faire goûter ses plats et échanger avec de grands chefs tels que Christian Têtedoie, président du jury et chef étoilé lui-même Meilleur Ouvrier de France.

Quant aux dix derniers finalistes en lice, ils s’affronteront de nouveau le 7 décembre prochain au sein de l’Ecole Supérieure de Cuisine Ferrandi. Parmi eux, on notera également la présence d’une bourguignonne, Mathilde Houdot de l’Auberge de la Beursaudière à Nitry (Yonnes).

Soyez le premier à commenter l'article "Un jeune bourguignon atteint les demi-finales du concours Meilleur Apprenti de France"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.