Une Glace à Paris, la nouvelle adresse glacée de la capitale

Au moment où le mercure affiche des températures estivales, difficile de ne pas fondre pour une bonne glace. Si trouver un cornet de glace dans Paris semble être une mission tout à fait relevable, dénicher un véritable artisan glacier qui ne joue pas à l’apprenti cuisinier en achetant des « premix » – poudres chimiques aromatiques à mélanger avec du lait et de l’eau – relève presque de l’impossible.

Parmi les maisons d’exceptions qui redonnent à la glace le goût du vrai, celle du MOF glacier Emmanuel Ryon et de son associé Olivier Ménard (ancien de chez Pierre Hermé et groupe Holder). Après plus de quinze ans de réflexion, les deux compères se sont enfin lancés dans l’aventure en ouvrant leur première boutique, Une Glace à Paris, dans le Marais. Située dans une rue adjacente – 15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie – à l’Hôtel de Ville, la devanture bleue pastelle fraichement peinte attire l’œil.

20150702_135001_resized - Copie

Non loin de l’Hôtel de Ville, l’entrée de la boutique Une Glace à Paris se situe au 15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie (Paris 04)

Si lors de notre venue, l’espace salon n’est pas encore tout à fait fini, le comptoir à glace est quant à lui bien rempli. Avec pas moins de 24 parfums, à partir de 3.80 € la boule, les amateurs de cornets givrés ont l’embarras du choix. Parmi les plus emblématiques, on ne passe pas à côté de cette crème glacée au goût russe sans succomber. Réinterprétation du célèbre gâteau Medovik, elle se compose de fleur de lait, de biscuit au miel de sarrasin et de confiture de lait russe. Un clin d’œil à l’une des spécialités que le chef Emmanuel Ryon avait mis au point lorsqu’il était à la tête des salons de thé et pâtisseries Café Pouchkine.

1435844062151_resized

Emmanuel Ryon, Mof Glacier prend ses marques quelques jours après l’ouverture de sa boutique.

Plus classique cette fois-ci, vanille et chocolat se déclinent chacun en trois compositions. Pour la première, on s’envole pour l’Inde, le Mexique et le Congo pour récupérer des gousses très parfumées (et fumées sur place) que le chef laissera ensuite infuser pendant près de 24h dans le lait. Les accros de chocolat se régaleront quant à eux avec une crème glacée Grand Cru de Tanzanie 75 % et surtout, un sorbet Grand Cru 65 % de Côte d’Ivoire, encore plus aromatique. Si la glace café d’Éthiopie et le sorbet kiwi font également partis des best-sellers, mon coup de cœur s’arrête sur l’association orange, carotte et gingembre, un accord fruit, légume et épice très réussi. Sans oublier un dernier péché mignon, la glace baba au rhum, qui me laisse encore baba.

IMG_20150702_152747_resized

Vanille d’Inde fumée, sorbert chocolat Grand Cru, fleur de lait, kiwi ou encore Medovik, à vous de choisir parmi les 24 parfums de glace proposés.

En plus des glaces qui remportent déjà un vif succès, Emmanuel Ryon annonce prochainement la réalisation de milkshakes glacés – ou non. En attendant de pouvoir en siroter un, voici d’ores-et-déjà un mélange exotique qui devrait vous faire patienter : milkshake noix de coco et siphon léger au thé vert.

A la fin de l’été, les entremets glacés seront également présents dans la boutique. Si le vacherin fraise ibiscus et fleur de lait est le premier né, omelette norvégienne ou encore Ardéchois devraient également rejoindre les vitrines.

IMG_20150702_145825_resized

Pavlova glacé fraise-ibiscus

Une Glace à Paris

15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie – 75004 Paris

Ouvert tous les jours

Du lundi au jeudi, de 10h à 22h30

Du vendredi au dimanche, de 10h à 23h.

A partir de 3,80 €, 1 boule – 5,20 €, 2 boules

Possibilité de vente à emporter en format 1 Litre et 50 cl.

 

Crédit photo : Une Glace à Paris & Clémence Rouyer

En savoir plus : http://www.une-glace-a-paris.fr/

1 commentaire sur "Une Glace à Paris, la nouvelle adresse glacée de la capitale"

  1. Une excellente adresse, accueil chaleureux et des glaces et sorbets a tomber!
    Aucune hésitation, poussez la porte!

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*