MOF Fromager 2015, 2 nouveaux lauréats

Deuxième consommateur de fromage au monde derrière la Grèce avec 25.7 kg par an et par personne, la France confirme sa position de pays du fromage. Avec près de 300 appellations différentes, les fromagers ont du pain sur la planche.

En lice pour obtenir le fameux col bleu-blanc-rouge, 10 candidats se sont mesurés à travers une série d’épreuves pendant près de dix-huit mois. Après plusieurs semaines d’efforts, de ténacité, d’exigence et de création, seul deux d’entre-eux ont décroché le précieux sésame, mardi 24 février dernier, durant le Salon International de l’Agriculture à Paris.

En l’espace de deux jours, les candidats ont enchaîné les épreuves en cumulant près de 6h35 d’examen répartis sur six séries d’exercices différents. Ainsi, toutes les compétences du métier ont été passées au crible : évaluation gustative de fromages, techniques de coupes et mise en valeur des produits ou encore réalisation d’un chef d’œuvre ont été jugés par trois jurés différents, sans concertation.

Ludovic Bisot

Ludovic Bisot

A l’issu du concours, deux participants se sont démarqués des autres et viennent désormais compléter les vingt Meilleurs Ouvriers de France déjà sacrés. Senior de la compétition, Ludovic Bisot s’est démarqué par son parcours atypique. Si à 48 ans, il possède aujourd’hui sa propre fromagerie à Rambouillet (Yvelines), ça n’a pas toujours été le cas puisque cet yvelinois d’origine bourguignonne a décidé en cours de route, de changer d’orientation professionnelle. Seul à la tête de son entreprise, la préparation a été pour lui intense et lui a permis d’approfondir ses connaissances fromagères, de relever un défi, et de sortir du quotidien.

Marc Janin CP  G. Blanchon Cniel

Marc Janin

Second lauréat, Marc Janin, benjamin de la compétition n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà tenté l’aventure il y a trois ans. A la tête de la fromagerie familiale à Champagnole dans le Jura, le jeune homme murmure à l’oreille de ses fromages depuis son plus jeune âge. Plus qu’une récompense, ce titre symbolise pour lui l’aboutissement du travail de recherche constant d’une qualité organoleptique optimale.

Crédit photo : G. Blanchon_Cniel

Soyez le premier à commenter l'article "MOF Fromager 2015, 2 nouveaux lauréats"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.