[À écouter] Akrame en direct du lancement de la semaine du goût

A&G : Bonjour à toutes et à tous, nous sommes en direct de l’Hôtel de Ville de Paris pour le lancement de la 25ème édition de la Semaine du Goût.
Je suis avec Akrame.
Bonjour Akrame,

Akrame : Bonjour.

Qu’est ce vous avez préparé pour les enfants aujourd’hui ?

Je leur ai préparé une sucette de mini-tomates pré-salées@ qui viennent du Mont Saint-Michel.
Je suis amusé à leur faire tremper les tomates dans du chocolat blanc pour leur donner l’impression qu’ils mangent leur habituelles sucettes bonbons !!
De cette manière on leur montre qu’on peut aussi s’amuser avec des légumes.

Aujourd’hui votre objectif est de montrer aux enfants qu’il y a une saisonnalité dans les légumes, comment peut-on savoir qu’un légume est de saison ?

D’abord il faut être curieux et ensuite pour avoir la bonne saisonnilité des produits il faut aller au marché et non pas dans les supermarchés.
Quand on va au marché on peut voir toute sorte de légumes et de variétés de fruits et à chaque saison ils sont différents.
Les artisans, les maraichers privilégient les produits de saison.

Quels sont les avantages à acheter des légumes de saison et à les cuisiner ?

D’abord cela vous permet de manger sain et ensuite on sait que nous sommes dans la vérité.
Lorsqu’on cuisine des produits des saisons, on cuisine ce que la nature nous donne.
On est pas dans l’excessif et c’est cela qui est bien.

Et au niveau du gout, est ce qu’il y a quelque chose de différent ? Si par exemple on mange une pêche en hiver ?

On peut effectivement manger de la pêche en hiver si elle est cultivée par au Pérou ou en Afrique puisque la bas les saisons ne sont pas en même temps que nous et aussi tout simplement parce qu’il y a beaucoup plus de soleil.
Mais à la fois il y a aussi l’importance du 0 kilomètre. Il faut essayer de travailler des produits qui viennent du moins loin possible.
C’est se permettre de manger des tomates qui viennent de 150 ou 200 km de là où nous les consommons et non pas d’aller chercher les tomates d’Espagne ou d’encore plus loin.
À ce moment là quand il n’y en a pas, on en mange pas tout simplement.

Merci Akrame d’avoir répondu à nos questions.

Merci à Arts & Gastronomie !

Soyez le premier à commenter l'article "[À écouter] Akrame en direct du lancement de la semaine du goût"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.