fbpx

Le Nouveau concept Vietnamien : My Bo Bun !

My Bo Bun
Début mai 2014, My Bo Bun, premier concept de restauration rapide basé sur la fameuse spécialité vietnamienne a ouvert une troisième adresse à Boulogne. L’occasion de revenir sur les origines et les nombreux atouts de ce restaurant pas comme les autres, véritable porte d’entrée sur la fraîcheur, les couleurs et les parfums de la cuisine vietnamienne traditionnelle.

Une vision fraîche de la restauration rapide

Lassé des burgers, bagels, crêpes et autres bars à pâtes un peu trop monomaniaques ? My Bo Bun vous ouvre de nouveaux horizons. Et fait souffler un vent de légèreté dans le monde de la restauration rapide.
Oui, on peut se nourrir de façon équilibrée, saine et variée à l’heure du déjeuner. La cuisine de rue vietnamienne, où chaque jour on déguste pour un coût modique des petits plats préparés minute avec les produits achetés le matin même au marché, en est une parfaite illustration.

My Bo Bun

Fabio Faiola

Issu d’une famille de restaurateurs, Fabio Faiola a puisé dans ses origines vietnamiennes pour proposer une délicieuse alternative aux burgers et autres bars à salade. « Raffinée, parfumée, la véritable cuisine vietnamienne est un subtil mélange de couleurs, de saveurs et de textures, qui s’appuie sur des produits d’une extrême fraîcheur.
J’ai voulu la faire découvrir au travers d’une spécialité emblématique : le Bo Bun ». Fabio Faiola, fondateur de My Bo Bun.

My Bo Bun

De l’origine du Bo Bun

Originaire du sud du Vietnam, le bo bun ou bún bò, se compose de vermicelles de riz (bún), de lamelles de boeuf (bò) mariné et sauté, de crudités et d’herbes aromatiques. Le tout assaisonné de nuoc mam pha, une sauce de poisson mariée avec un peu de sucre dissout dans de l’eau chaude, du jus de citron vert, de l’ail et du piment rouge ciselé. On y ajoute souvent des cacahuètes pilées et des oignons ou échalotes grillées. Chaque famille a sa recette et les déclinaisons ne manquent pas. Au Vietnam il est plus connu sous le nom de Bún bò Nam bộ (littéralement : vermicelles au boeuf à la mode du Sud). Le poulet (ga) se substitue parfois au boeuf.
Du côté de Hanoï on préfère le bun cha, agrémenté de boulettes de porc grillées au charbon de bois tandis qu’ailleurs on y ajoute des pâtés impériaux (nem rán ou cha giò) coupés en morceaux. Fabio Faiola a naturellement choisi la recette traditionnelle de sa grand-mère vietnamienne : Madame TRÂN Thi Mui pour régaler les clients de My Bo Bun.

 

Sain, parfumé, frais, diététique, déclinable à l’envie, adaptable aux goûts de chacun le bo bun avait tout pour séduire les Français. Et parce que l’authenticité n’est pas un vain mot chez My Bo Bun, les membres de la famille viennent régulièrement goûter les plats. Pas question de galvauder les recettes de la grand-mère. Assaisonnement des sauces, cuisson des viandes, croustillant des nems… tout est passé au crible pour s’assurer d’offrir aux clients une délicieuse initiation aux traditions culinaires vietnamiennes.

My Bo Bun

Des Bo Bun mais aussi…

Porte d’entrée sur la fraîcheur et les parfums de la cuisine vietnamienne, My Bo Bun s’ouvre aussi sur d’autres spécialités traditionnelles.
Banh Mi : ce sandwich né à Saïgon est un parfait exemple de syncrétisme culinaire entre la France et le Vietnam. Là bas, on trouve souvent dans la rue des vendeuses de ce sandwich composé d’une baguette encore chaude, tartinée de mayonnaise et de pâté, garnie de poitrine de porc, de légumes marinés au vinaigre, de concombre, de coriandre, assaisonné de piment et d’un peu de sauce soja. My Bo Bun en propose une version savoureuse, sur place ou à emporter aux premiers beaux jours.

Pho (prononcer « Feu-euh »): délicieux bouillon à base d’os à moelle et de viande de boeuf, parfumé d’herbes et d’épices et garni de pâtes de riz plates, c’est LA spécialité nationale par excellence. Cette soupe populaire, qui cuit à petits bouillons pendant des heures et se dégustait à l’origine au petit-déjeuner, connaît aujourd’hui, comme le bo bun, de multiples déclinaisons. My Bo Bun la met au menu l’hiver.

Ca phe sua da : irrésistible version vietnamienne du café glacé. Il est préparé à base de café filtre auquel on ajoute des glaçons et du lait concentré sucré. Désaltérant et régressif à souhait.

Bientôt au menu chez My Bo Bun, les fameux bánh cuốn, sorte de raviolis transparents à base de farine de riz, farçis de champignons noirs et porc hâché avant d’être cuits à la vapeur et traditionnellement servis avec de la mortadelle vietnamienne. Cette spécialité typique du nord du Vietnam, se déguste chaude, agrémentée d’oignons frits et arrosée de sauce nuoc mam.

 

Le sens de la formule et du service

Chez My Bo Bun, pas de formules compliquées, ni liste de menus interminables.
Le bo bun seul s’emporte à 7, 90 €.
La formule bo bun + boisson + dessert maison est à 11, 90 €.
A condition de commander la veille, avant 16 h, sur le site internet (www.mybobun.com), il est également possible de se faire livrer ses Menus Bo Bun au bureau. Minimum de commande : 50 €

 

Les adresses My Bo Bun
73, rue de la Victoire
75009 Paris
Tél : 01 48 74 39 73
Du lundi au vendredi, de 11 h 30 à 14 h 30

——
22, rue des Pyramides
75001 Paris
Tél: 01 40 15 91 15
Du lundi au vendredi, de 11h45 à 14h45 et de 18 à 20h
Samedi : de 12h à 20h

——-
Et prochainement :
106, avenue Edouard Vaillant
92100 Boulogne Billancourt
Du lundi au samedi, de 8h30 à 20h

En savoir plus : http://www.mybobun.com

Soyez le premier à commenter l'article "Le Nouveau concept Vietnamien : My Bo Bun !"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.