Arnaud Donckele élu Chef de l’année ® 2013

Lundi 23 septembre, à l’issue d’une soirée pleine de suspense, Arnaud Donckele du restaurant La Vague d’Or – Résidence de la Pinède à Saint Tropez (83)- devient le 27ème chef de l’année en succédant à Emmanuel Renaut du Flocons de sel, à Megève.

Arnaud Donckele

Arnaud Donckele

L’année 2013 sera donc l’année de tous les succès pour Arnaud Donckele. Récompensé en mars dernier par le célèbre guide rouge d’un troisième macaron, il fait désormais parti de la cours des grands avec quelques 7 000 chefs de cuisine, pâtissiers et sommeliers qui ont été interrogés pour élire leur représentant.

Pour en arriver là, Arnaud Donckele s’est formé auprès des plus grands chefs. Il débute son apprentissage chez Goumard Prunier à Paris qui lui ouvrira ensuite les cuisines des plus belles maisons : Les Prés d’Eugénie de Michel Guérard, le Louis XV d’Alain Ducasse à Monaco, le Plaza Athénée ou encore le restaurant Lasserre à Paris où il officiera rapidement en qualité de bras droit du chef Jean-Louis Nomicos. En 2008, à 30 ans, il reçoit les 4 toques Gault et Millau. En 2010, les choses s’accélèrent. Il  décroche deux macarons au guide Michelin pour l’hôtel restaurant qu’il dirige toujours. Deux ans plus tard, il reçoit le prix de « jeune chef de l’avenir » par l’académie culinaire international.

A 35 ans seulement, ce nouveau trophée vient récompenser le travail de toute une équipe, en cuisine mais aussi en salle.

 

Mais il n’y avait pas que les chefs qui étaient à la fête hier soir !

Les pâtissiers et les sommeliers étaient également de la partie pour élire leur représentant.

Du côté des sucrés, c’est le pâtissier du restaurant le Relais Bernard Loiseau à Saulieu (Côte d’Or), Benoît Charvet, qui a décroché le précieux trophée.

Le jeune créatif fait ses débuts au côté de Marc Rivière -champion du monde de pâtisserie 2009- chez Potel & Chabot. En apprentissage, il apprend notamment la confection de sculptures sur glace et le maniement du sucre tiré. CAP en poche, il rejoint alors la maison Senderens comme chef pâtissier. En 2006, il quitte Paris pour la Bourgogne en intégrant le Relais Bernard Loiseau. Là-bas, il affirme sa personnalité et marque sa griffe culinaire, toute en proposant aussi les classiques qui ont fait la renommée du restaurant.

 

Sylvain Nicolas du restaurant Guy Savoy à quant à lui été couronné Sommelier de l’Année de 2013, succédant ainsi à Estelle Touzet (Le Meurice). Ce prodige du vin de 35 ans a débuté sa carrière au Bistrot du Sommelier avec Philippe Faure-Brach, meilleur sommelier du monde 1992. A l’âge de 23 ans, il prend en charge la gestion de la cave et de la carte du  restaurant Les Magnolias au Perreux (Marne) avant de rejoindre en 2008 les équipes de Guy Savoy.

 

Enfin, cette soirée était aussi l’occasion de découvrir la future génération.

A l’issue d’une compétition acharnée à l’école de cuisine française Grégoire Ferrandi, c’est le jeune Aurélien Jousseaume du restaurant « Hostellerie de Plaisance » (Gironde), qui a réussi à séduire les papilles d’un jury composé de 12 chefs deux et trois étoiles.

L’Espoir de l’année a composé autour du thème choisi par Emmanuel Renaut, président d’honneur. Au menu donc, quenelle de brochet accompagnée de deux garnitures au choix, et dessert libre froid comprenant chocolat et Chartreuse verte et jaune.

 

« Le Chef de l’année » est une marque déposée par le magazine Le Chef

 

Crédit photo : H Luzin

Soyez le premier à commenter l'article "Arnaud Donckele élu Chef de l’année ® 2013"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.