← retour

    Loiseau s’est donc posé au cœur de la capitale des Ducs de Bourgogne, dans un cadre historique : l’Hôtel de Talmay.  C’est au 3 de la rue Vauban, dans une rue piétonne bordée d’hôtels particuliers que vous trouverez le restaurant, orné de voûtes et de pierres apparentes. Les cuisines sont tenues par le Chef Louis-Philippe Vigilant, qui a passé 4 années aux côtés de Patrick Bertron à Saulieu. Côté pâtisserie, c’est Lucile Darosey qui est aux commandes avec elle aussi 4 ans passés aux côtés de Benoit Charvet (chef pâtissier à Saulieu) et une victoire remportée en 2010 au Trophée Duval-Leroy du meilleur dessert.

    Comme son grand frère de Beaune, Loiseau des Vignes, le restaurant est équipé de la fameuse Œnothèque qui permet de goûter et de découvrir des dizaines de vins au verre. Une véritable invitation au voyage : Portugal, Chili… et bien évidemment retour en Bourgogne avec quelques bonnes quilles de rouge et de blanc. Et oui, le bourguignon est un peu chauvin ! En même temps, qui a dit que nous n’étions pas gâtés de ce côté ? Pour les passionnés qui n’ont pas envie de s’enfermer dans le choix d’une bouteille, il existe une formule spéciale, avec le repas, qui permet de déguster de nombreux vins en fonction des mets.

    C’est une certaine fierté d’avoir Loiseau en nos murs. Et pour finir notre repas, quoi de mieux qu’un petit café avec Dominique et sa fille Bérangère en terrasse ? En tous cas, toutes deux sont toujours très heureuses de feuilleter Arts & Gastronomie ! Promis, nous vous rapporterons prochainement des photos de plats. Mais pour le moment, nous laissons le chef et son équipe s’installer dans la future cité de la gastronomie.

     En savoir plus  www.bernard-loiseau.com
    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Votre nom :
    Votre email :
    L'email de votre ami :
    Votre message (facultatif) :

    Arts & Gastronomie, partenaire de tous les événements